Paire de tables Sinbad - Vico Magistretti pour Cassina

Paire de tables Sinbad - Vico Magistretti pour Cassina

1,500.00

Prix par paire
Deux paires disponibles

H38 x L184 x P45 cm

Cette grande et spectaculaire table offre une grande polyvalence en plus de son esthétique unique. 
Les deux parties peuvent être placées dans plusieurs configurations intéressantes en fonction de l'espace et de la fonction disponibles. 
Elles sont assez résistantes pour être utilisées comme bancs, et comme tables ou même consoles.

État : Très bon — Cet article vintage n'a pas de défaut, mais peut avoir de légères marques d'usure.

Add To Cart

À propos du designer

Vico Magistretti

L’architecte, designer industriel et urbaniste innovateur Vico Magistretti a été une figure de proue du design italien des années 1960. Né en 1920 dans une famille d’architecte milanais renommée, il est devenu l’un des designers italiens les plus respectés, célébré pour la clarté de ses formes.

Durant la seconde Guerre Mondiale, Vico Magistretti se réfugie à Lausanne en Suisse, pour échapper aux déportations militaires. Il suit des cours au Champ Universitaire Italien à Lausanne. Il rencontre l’architecte rationaliste légendaire Ernesto Nathan Rogers (1909-69), également cofondateur de BBPR, qui devient son mentor.

Après son retour en Italie, Vico Magistretti obtient un diplôme en architecture à la Politecnico di Milano en 1945. Il travaille pour son père architecte en compagnie de Paolo Chessa. Peu de temps après, son père Pier Giulio décède.

Au cours des années de reconstruction d’après guerre, Vico Magistretti crée du mobilier moderniste, pour des expositions comme R.I.M.A et la Triennale, en compagnie d’autres designers-architectes comme Franco Albini, les frères Castiglioni, Ignazio Gardella et Marco Zanuso.

A partir des années 60, Vico Magistretti crée de nombreux meubles conceptuels et des luminaires pour des fabricants comme Artemide, Campeggi, Cassina, De Padova, Flou, Fontana Arte, Fritz Hansen, Kartell, Olivari, Oluce, Poggi, Schiffini et Gebrüder Thonet Vienna. 
Ces designs emblématiques incluent Eclipse Table Lamp(1966, Compasso d’Oro 1967), Selene Stacking Chair (1968), Chimera Lamp (1969), et Giuone Floor Lamp (1969) pour Artemide; Maralunga Seating (1973, Compasso d’Oro en 1979) et Nuvola Rossa Bookshelves (1977) pour Cassina; le Sonora Pendant (1976) et Model 233 Atollo Table Lamp (1977, Compasso d’Oro 1979) pour Oluce.

Vico Magistretti a également contribué à l’architecture de Milan, notamment la Tower dans le parc de Via Revere (1953-56, en collaboration avec Franco Longoni) et l’immeuble de bureau sur Corso Europa (1955-1957). D’autres éléments architecturaux incontournables incluent les tours de Piazzale Aquileia (1961-64), la maison Bassetti à Azzate (1959-62), la maison Cassina à Carimate (1964-65), une maison sur Via Conservatorio à Milan (1963-66), l’hôtel de ville Cusano Milanino (1966-69), le quartier San Felace à Segrate (1966-69 en collaboration avec Luigi Caccia Dominioni), et une maison sur la Piazza San Marco (1969-71).

Tout au long de sa carrière, Vico Magistretti a donné des cours au Royal College of Arts de Londres et à la Domus Academy de Milan. Ses œuvres ont été acquises par des musées majeurs du monde entier, comme le MoMA à New York et le Victoria & Albert à Londres.

Vico Magistretti est décédé en 2006.

À propos du Fabricant

Cassina

Cassina, anciennement Amedeo Cassina, géant italien de la fabrication de meubles, est fondé en 1927 par les frères Cesare (1909-1979) et Umberto (1910-1992) Cassina à Meda, en Italie. Bien qu’au départ ils se spécialisent dans la menuiserie sur mesure et l’intérieur haut de gamme, en 1950, les frères décident d’orienter l’activité de l’entreprise dans le sens de la demande croissante de production de mobilier en masse. Cassina est souvent considéré comme l’instigateur italien du design industriel. Ses collaborations avec quelques uns des designers les plus respectés au monde ont forgé sa réputation internationale. 

Parmi ces collaborations, en 1964, Cassina signe le premier accord de licence exclusif concernant les droits d’édition des dessins de le Corbusier (alors que ce dernier, célèbre architecte, est encore en vie), de Pierre Jeanneret, et de Charlotte Perriand. Peu après, l’entreprise lance la I Maestri Collection, qui au cours des décennies a rassemblé des pièces emblématiques du design, toutes produites sous la marque Cassina. Parmi ces pièces, on trouve la LC4 Lounge (1928), dessinée conjointement par Le Corbusier, Jeanneret et Perriand, la chaise 635 Red & Blue Armchair (1918) de l’architecte néerlandais Gerrit Rietveld, la Hill House Chair (1902) de l’architecte et designer écossais Charles Rennie Mackintosh, et bien d’autres encore. 

Pour Cassina, collaborer avec les meilleurs designers est plus important que créer et maintenir un style. Pour cette raison, c’est à Cassina que l’on doit les designs les plus reconnus et appréciés des 20ème et 21ème siècles. Parmi les plus notables, on trouve la Superleggera Chair de l’architecte et designer italien Gio Ponti (1957), la Kanu Chair du designer allemand Konstantin Grcic (2009), le Zephyr Sofa de l’architecte irano-britannique Zaha Hadid (2013), et le My World Sofa du français Philipe Starck (2013). Ses collaborations visionnaires avec des designers de luminaires et ses expériences innovantes avec de nouveaux talents sont la preuve que Cassina a toujours à cœur des idéaux de design et d’artisanat de qualité. Encore aujourd’hui, la marque continue d’exceller dans la fusion entre la technologie industrielle et la production artisanale. 

Les collections permanentes du Museum of Modern Art de New York, du Vitra Design Museum de Weil am Rhein et du London Design Museum incluent les designs de Cassina. 

Cassina fait désormais partie du groupe prestigieux Poltrona Frau Group.