Bertoia side chair - Harry Bertoia pour Knoll

Bertoia side chair - Harry Bertoia pour Knoll

350.00

Prix à l’unité
Quantité disponible : 3

H73 x L54 x P58 x A46 cm

Structure en maille de fil d’acier cintré, soudé puis chromé

Cousine du Diamond Chair, la Side chair est la parfaite chaise de salle à manger. Cette chaise emblématique a été conçue en 1950.

État : Bon — Cet article vintage est totalement fonctionnel, mais il montre des signes d’usage comme des égratignures, des impacts ou une décoloration.

Quantity:
Add To Cart

À propos du designer

Harry Bertoia

Le sculpteur et designer de mobilier Harry Bertoia est né en 1915 à San Lorenzo en Italie. En 1930, il s’installe aux Etats-Unis, et étudie à la Society of Arts and Crafts à Detroit, dans le Michigan (1936), puis à la Cranbrook Academy of Art près de Bloomfield Hills, dans le Michigan (1937-1939). C’est dans cette école qu’il rencontre Walter Gropius, Edmund N. Bacon, Charles et Ray Eames. Il y enseigne également la métallurgie, la joaillerie (1937-1942) et le graphisme (1943).

En 1943, Harry Bertoia déménage en Californie pour travailler avec Charles et Ray Eames à la Evans Product Company. Là-bas, il étudie la soudure à la Santa Monica College, et crée ses premières sculptures soudées. En 1950, sur invitation de Florence Knoll, il déménage à Bally, en Pennsylvanie, où il ouvre son propre studio de mobilier et de sculpture. A cette époque, ses designs sont faits en soudure et en fil de fer moulé, et beaucoup d’entre eux sont destinés au fabricant Knoll International. 

Sa pièce la plus célèbre, la Diamond Chair (1952-1953), est composée d’un siège en forme de diamant fait de fils d’acier en chrome plaqué. Bertoia fait en sorte que cette chaise puisse être regardée de tous les angles, comme une sculpture. Knoll vend plusieurs versions de cette chaises, et grâce aux royalties récoltées, Bertoia peut se dédier principalement à la sculpture.

En 1953, ses premières grandes sculptures aux formes audacieuses, organiques et aux détails texturés, sont commandées pour le Centre Technique de la General Motors, conçu par Eero Saarinen à Warren, dans le Michigan. En 1963, le Dulles International Airport en Virginie passe commande d’une décoration murale en bronze, et le Philadelphia’s Civic Center d’une fontaine en 1967. En 1960, Harry Bertoia se concentre sur la création de sculptures sonores, qui forment la collection Sonambient. La plupart des pièces de cette collection se composent d’un ensemble de tiges métalliques verticales qui créent une gamme de son lorsqu’elles s’entrechoquent.

C’est ainsi que le designer résume son travail : “Ce qui m’intéresse surtout dans la sculpture, c’est la relation entre la forme, l’espace et les caractéristiques du métal. Pour les chaises, il faut d’abord résoudre de nombreux problèmes fonctionnels… mais fondamentalement, les chaises sont d’abord une étude de l’espace, de la forme et du métal. A mieux y regarder, on comprend qu’elle sont essentiellement constituées d’air… L’espace passe à travers elles.” 

Harry Bertoia a de nombreuses fois été récompensé : en 1955, il remporte la médaille d’or de la Architectural League of New York, puis la Fine Arts Medal de la Pennsylvania Association of the American Institute of Architects (1963), ainsi qu’un doctorat honorifique de la Lehigh University de Bethlehem, en Pennsylvanie (1976). On peut retrouver ses collections dans de nombreuses institutions, comme le Walker Art Center de Minneapolis, le Brooklyn Museum, le Detroit Institute of Arts, le Cleveland Museum of Art, le Kemper Museum of Contemporary Art de Kansas City, et le Smithsonian American Art Museum de Washington DC, entre autres.

Harry Bertoia décède en 1978 à Barto, en Pennsylvanie. 

 

À propos du Fabricant

Knoll Inc. / Knoll International

Hans Knoll est né en 1914 à Stuttgart, en Allemagne, d’une famille de célèbres fabricants de meubles. L’Allemagne du début du 20ème siècle est l’épicentre de la théorie moderniste du design, exprimé dans le travail de l’association d’artistes, architectes, designers et industrialistes Deutscher Werkbund, ou encore l’influente école Bauhaus, qui a préconisé un design ancré dans les principes de rationalité, de fonctionnalisme et de production de masse. Ces influences ont largement inspiré Hans dans la production de mobilier destiné à la nouvelle ère. En 1937, après un court passage à Londres, il déménage aux Etats-Unis, et emporte sa vision moderniste avec lui.

Florence Knoll, née Schust, est née à Saginaw, Michigan en 1917 et exprime depuis toujours un fort intérêt pour l’architecture. Diplômée de la Kingswood School for Girls en 1934, elle déménage du campus vers la Cranbrook Academy of Art, récente et d’inspiration Bauhaus. Elle y étudie l’architecture, sous la direction de Eliel Saarinen, architecte fraîchement émigré de Finlande. C’est là qu’elle se lie d’amitié avec Charles Eames et Eero Saarinen. Elle étudie ensuite l’urbanisme à la Colombia University’s School of Architecture. En 1937, elle est l’apprentie des deux anciens professeurs Bauhaus Walter et Marcel Breuer à Cambridge, Massachusetts. Quelques années plus tard, elle est engagée par l’Illinois Institute of Technology, où l’architecte Mies van der Rohe deviendra son mentor à vie.

En 1938, Hans Knoll crée l’entreprise d’export The Hans G. Knoll Furniture Company dans un petit local sur la East 72nd Street à New York. L’entreprise grandit rapidement pour devenir une société de fabrication. En 1941, il ouvre sa première branche dans une ancienne salle de danse dans l’East Greenville, Pennsylvanie, et engage le designer danois Jens Risom, qui l’aidera par la suite à concevoir les premiers designs originaux du mobilier Knoll. Cette même année, Hans rencontre Florence à l’occasion d’un projet de design d’intérieur, et reconnaît son goût exceptionnel. Il l’engage alors, afin d’intégrer à son entreprise des architectes et designers d’intérieurs, puis plus tard, pour fournir son expertise et faire la planification interne de l’entreprise, et ainsi trouver une nouvelle clientèle. En 1946, Hans et Florence se marient et renomment l’entreprise Knoll Associates. Cette même année, les Knoll crée le Planning Unit, consolidant ainsi le rôle de l’entreprise dans le design d’espaces intérieurs. Malgré la mort tragique de Hans dans un accident de voiture en 1955, Florence reste activement impliquée jusqu’en 1965, date de sa retraite.

Les pièces maîtresses de Knoll sont notamment la Wassily Chair de Marcel Breuer (1925), la Barcelona Chair de Mies van der Rohe (1929/1948), la Diamond Chair de Harry Bertoia (1952), le Tulip Armchair de Eero Saarinen (1957), mais aussi la propre collection de mobilier de Florence, conçue durant les années 1950. Le catalogue impressionnant de Knoll est un réel répertoire de figures mid-century, modernes et contemporaines, comme Jens Risom, Alexander Girard, George Nakashima, Isamu Noguchi, Richard Schultz, Warren Platner, Charles Pollock, Andrew Morrison & Bruce Hannah, Vignelli Associates, Richard Sapper, Maya Lin, Frank Gehry et Rem Koolhaas. Knoll a plus récemment collaboré avec David Adjaye, designer de la Washington Collection pour Knoll et de la Adjaye Collection pour KnollTextiles. Aujourd’hui, l’entreprise se concentre tout particulièrement sur les besoins du 21ème siècle pour les espaces de travail.

En 2011, Knoll reçoit le National Design Award for Corporate and Institutional Achievement du Cooper-Hewitt, Smithsonian Design Museum de New York. Elle récompense l’héritage de Knoll dans le monde du design moderne américain, et l’implication de l’entreprise dans la promotion d’un design de bonne facture en accord avec une qualité de vie. Les designs de Knoll se trouvent aujourd’hui dans les collections permanentes de musées du monde entier, notamment plus de 30 dans celle du MoMa de New York.